Rue Frontenac - Coupable d'avoir associé Saputo à la mafia






Coupable d'avoir associé Saputo à la mafia PDF Imprimer Envoyer
Nouvelles générales - Justice
Écrit par Vincent Larouche   
Vendredi, 02 juillet 2010 15:20
Mise à jour le Vendredi, 02 juillet 2010 16:57

Alors que Saputo Inc. continue de poursuivre pour plusieurs millions de dollars les médias qui ont évoqué son nom en 2007 dans des reportages sur une opération anti-mafia en Italie, un simple citoyen montréalais vient d’être trouvé coupable d’outrage au tribunal pour avoir fait circuler des communiqués qui reprenaient certaines de ces allégations et associaient le géant du fromage à la mafia italienne.

Victor Petkov, qui se présente comme un immigrant d’origine bulgare de 43 ans diplômé des HEC et de l’Université Pierre et Marie Curie de Paris, ainsi qu’un mordu de soccer, était déjà sous le coup d’une injonction lui interdisant de laisser entendre que la famille Saputo fait partie de la mafia lorsqu’il a récidivé.

L’ordonnance émise par la cour à la demande de Saputo Inc., de l’Impact de Montréal et de Joey Saputo, lui interdisait aussi de prétendre publiquement que ceux-ci le menaçaient, tentaient de le faire assassiner, le harcelaient, le tenaient en filature ou avaient commis des actes illicites.

Or, le 15 janvier dernier, Saputo a été informée que Victor Petkov avait envoyé un communiqué en français et en anglais à au moins deux investisseurs, soit la Caisse de dépôt et placement du Québec et Pembroke Management Ltd. Le communiqué reprenait encore le même genre d’allégations.

Puis, lors d’une conférence commanditée par la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain et donnée par Lino A. Saputo Jr. à l’hôtel Hilton Bonaventure le 9 février 2010, Victor Petkov distribue et remet à chaque personne un nouveau communiqué auquel est jointe l’ordonnance lui interdisant de tenir certains propos.

Une vice-président exécutif de Saputo, Claude Pinard, a témoigné en cour avoir passé deux jours complets à répondre à des investisseurs qui avaient reçu le communiqué liant Saputo à la mafia.

Dans une décision rendue le 17 juin dernier, le juge Michel Déziel de la Cour supérieure a donc déclaré Victor Petkov coupable de deux outrages au tribunal. La sentence n’a pas encore été annoncée.

Poursuites

Rappelons que Saputo poursuit aussi en cour les quotidiens La Presse et The Globe and Mail, qui avaient rapporté en 2007 que le nom de M. Saputo avait été mentionné dans une enquête de la police italienne relativement à une gigantesque opération de blanchiment de 600 millions d’argent sale pour le compte du parrain de la mafia montréalaise Vito Rizzuto.

C’est un homme arrêté dans cette affaire, Mariano Turrisi, qui avait impliqué Saputo dans l’histoire. Mais lors d’un interrogatoire mené après son arrestation, Turrisi s’était ravisé: il prétendait désormais avoir tout inventé et ne pas être lié à Saputo. Ce dernier avait aussi nié vigoureusement tout lien avec l’opération.

Les poursuites en diffamation de Saputo sont toujours en cours. Dans le seul cas du Globe and Mail, ce sont pas moins de 12 millions $ en dommages qui sont réclamés.

Commentaires (7)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
Comment lire entre les lignes?
0
et les titres...
argonaute , juillet 11, 2010
...
0
André Arthur a déjà parlé en ondes à la radio que Saputo avait des pratiques commerciales très douteuses & il avait acheté beaucoup de compagnies de transports dans le but de déloger la concurrence dans ce domaine là.
Puis il me semble, que Vachon [Saputo] ont rapetissé leurs moules à petits gâteaux? _
Coroner Da Vinci , juillet 06, 2010
2 jours pour expliquer?
0
"vice-président exécutif de Saputo, Claude Pinard, a témoigné en cour avoir passé deux jours complets à répondre à des investisseurs qui avaient reçu le communiqué"
Si le communiqué était complètement sans fondement ça ne prendrait pas 2 jours complets pour le discréditer.
Bob Clampett , juillet 04, 2010
Si le chapeau vous fait, porter-le !
0
Le seul fait que Saputo soit sur la défensive par des poursuites en diffamation, laisse à penser qu'il y a anguille sous roche. Trop souvent ce nom à été associer à la Mafia ou Cosanostra par des tiers personnes dont M. Gagliano l'ancien ministre des commandites. Dommage qu'un tel nom soit salit, mais qu'ils ne pensent venir jouer à la vierge offensée lorsqu'un nom italien est mis sur la sellette en rapport avec des criminels.
Steve Harvey-Fortin , juillet 04, 2010
fumée
0
Il n'y a pas de fumée sans feu ...
Legion88 , juillet 04, 2010
...
0
Tous les ultra capitalistes ont débutés en volant et en détournant les fonds et les richesses publiques . il faut étudier l'histoire du passage au capitalisme des Russes et des Chinois pour comprendre comment le système capitaliste fonctionne. Et les mafieux toutes les mafias doivent blanchir leurs argents sales avant d'exiger le respect qui en fait ils ne méritent pas ,
Seules des enquêtes publiques peuvent permettre d'incarcérer les magouilleurs et encore car ils s'en sortent toujours , ils sont le système et nomment les politiciens amis tout en contrôlant la plupart des médias
MichelG , juillet 03, 2010
Peut-être?
0
Comment l'empire Saputo a t-elle commencé?

Peu-être que des journalistes enquêteront sur ce sujet et le doute sera disculpé mais des questions restent sans réponses????
Denis Richard , juillet 03, 2010

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 

Aussi sur Rue Frontenac - Nouvelles