Rue Frontenac - École islamiste subventionnée – Des transferts de fonds inquiétants






École islamiste subventionnée – Des transferts de fonds inquiétants PDF Imprimer Envoyer
Nouvelles générales - International
Écrit par Vincent Larouche   
Jeudi, 20 janvier 2011 01:01
Mise à jour le Jeudi, 20 janvier 2011 10:54

Des islamistes qui gèrent une école subventionnée par le ministère de l’Éducation transfèrent chaque année des dizaines de milliers de dollars à des groupes soupçonnés d’être liés au terrorisme, voire à Oussama ben Laden en personne, le tout sans être inquiétés par les autorités québécoises ou canadiennes, révèle une enquête de Rue Frontenac.

Ces transferts de fonds faits par les gens qui chapeautent l’école Dar Al-Iman de Montréal ne sont pas criminels en vertu de la loi et rien ne prouve qu’un seul dollar versé par Québec ait réellement financé le jihad mondial.

Mais les nombreux soupçons qui pèsent sur les bénéficiaires des fonds, les organismes de charité Islamic Relief, IRFAN et Human Concern International, auraient dû pousser les autorités à tirer la sonnette d’alarme, selon deux anciens hauts dirigeants du Service canadien de renseignement de sécurité (SCRS) interrogés dans le cadre de notre reportage.

Des islamistes qui gèrent l'école subventionnée Dar Al-Iman transfèrent chaque année des dizaines de milliers de dollars à des groupes soupçonnés d’être liés au terrorisme. Photo Alain Décarie

« On a trois colonnes de fumée. Est-ce qu’il y a du feu ? Comment se fait-il qu’à Québec et Ottawa, ils n’aient pas examiné ça ? Ça démontre que quelqu’un ne se force pas. C’en est choquant ! », s’insurge Michel Juneau-Katsuya, ancien directeur du Bureau de l’analyse stratégique de l’Asie-Pacifique au SCRS.

Son ex-collègue et ancien chef de la planification stratégique, David B. Harris, est du même avis. « Le contexte me laisse profondément mal à l’aise », dit-il.

À l’école des Frères Musulmans

Comme le révélait Rue Frontenac en décembre, le ministère de l’Éducation du Québec verse 555 500 $ par année en subventions à l’école musulmane Dar Al-Iman, laquelle se réclame de la philosophie des Frères Musulmans. Ce groupe intégriste milite pour l’instauration de gouvernements islamistes et a donné naissance au Hamas, en Palestine.

L’école, construite grâce à une subvention de 232 000 $ de la Banque islamique de développement, est affiliée à la Muslim Association of Canada (MAC), un organisme de bienfaisance pancanadien qui fait la promotion de la doctrine des Frères Musulmans. Le directeur de l’établissement, Lazhar Aissaoui, est même un des dirigeants de la MAC.

En plus de s’occuper de son école subventionnée par Québec dans l’arrondissement Saint-Laurent, cette dernière amasse des fonds pour divers organismes de charité qui viennent en aide aux populations musulmanes en détresse.

Organismes de charité sous la loupe

Parmi les nombreuses œuvres qu’elle soutient, trois groupes ont eu maintes fois à se défendre d’allégations relatives au terrorisme islamique.

C’est le cas d’Islamic Relief, dont la branche canadienne a reçu de la part du MAC 108 000 $ au cours des dernières années, selon les rapports de l’Agence du revenu du Canada. Le chapitre canadien n’a jamais été accusé de quoi que ce soit. Mais Islamic Relief possède des filiales partout dans le monde et ses chapitres philippins et indonésiens font partie de la liste établie par l’ONU des groupes associés à al-Qaida, à Oussama ben Laden et aux talibans.

Dans un dossier d’immigration qui s’est retrouvé devant les tribunaux canadiens, des agents du SCRS ont aussi fait état de liens entre un chapitre étranger d’Islamic Relief et le cerveau terroriste Oussama ben Laden.

Des câbles diplomatiques américains divulgués par WikiLeaks montrent également l’inquiétude du Département d’État américain à ce sujet. Dans l’un d’eux, daté de 2009, la Secrétaire d’État américaine Hillary Clinton identifie des organismes de charité saoudiens qui financent les extrémistes. Leurs noms sont censurés dans la version publiée par WikiLeaks sur Internet, mais selon le Wall Street Journal, Islamic Relief est du nombre.

Un autre câble diplomatique, datant de 2007, relate les soupçons du Département d’État qui craignait qu’un diplomate saoudien soit lié au terrorisme parce qu’il avait demandé la libération de militants emprisonnés d’Islamic Relief. À ce jour, Islamic Relief nie vigoureusement tout lien avec les extrémistes.

Un autre groupe bénéficiant des largesses de la MAC est Human Concern International, à qui elle a fait don de 169 000 $ au cours des dix dernières années.

L’organisme n’a jamais été accusé de quoi que ce soit au Canada. Il a publiquement dénoncé le terrorisme et assure se consacrer uniquement au travail humanitaire. Mais le SCRS, lui, est convaincu que Human Concern International a travaillé en collaboration avec al-Qaida.

À preuve, le service a présenté en cour des documents liant Human Concern International à al-Qaida dans le cadre de procédures judiciaires contre un homme qu’il accuse d’être un agent du réseau de ben Laden, Mohamed Harkat.

Autre point d’inquiétude, Ahmed Said Khadr, ami proche d’Oussama ben Laden et père du Canadien détenu à Guantanamo Omar Khadr, a déjà été l’un des dirigeants de l’organisme.

M. Khadr, tué en 2003 au Pakistan, gérait des fonds de Human Concern International en 1995 lorsqu’il a été arrêté sous des soupçons d’avoir financé l’attentat contre l’ambassade égyptienne au Pakistan, qui a fait 17 morts.

Plainte contre le SCRS

Outré d’être ainsi associé au terrorisme, l’organisme de charité a porté plainte au Comité de surveillance des activités du SCRS. Ce comité civil a demandé au SCRS de présenter ses excuses pour cette affirmation non prouvée. Sûr de ses sources, le patron des services de renseignements a refusé de se rétracter, comme l’a rapporté La Presse Canadienne.

Le troisième organisme controversé financé par la MAC est pour sa part soupçonné d’être une vache à lait du Hamas palestinien, qui est considéré comme terroriste par le Canada. Il s’agit de l’International Relief Fund for the Afflicted and Needy (IRFAN-Canada), qui a reçu 297 000 $ depuis dix ans.

En 2004, le député conservateur Stockwell Day, à l’époque membre de l’opposition, a demandé au gouvernement d’enquêter sur IRFAN, qu’il accusait d’être un organe de financement du Hamas.

Une opinion partagée par les autorités judiciaires américaines, qui citent ses liens avec le Hamas dans un document déposé en cour lors d’un procès très médiatisé pour financement du terrorisme. IRFAN faisait partie des « coconspirateurs non accusés » dans cette affaire.

À l’instar des deux autres groupes, IRFAN nie toutes les allégations à son endroit. Elle poursuit d’ailleurs le ministre Day en diffamation pour 12 millions de dollars.

Vérifié par la MEQ

Informé de la situation par Rue Frontenac, le ministère de l’Éducation du Québec a fait des vérifications et assure que les états financiers vérifiés de l’école Dar Al-Iman démontrent que les subventions publiques ont été utilisées à bon escient, pour l’éducation des enfants et pour rien d’autre.

« Si on se réfère au dernier rapport de vérification externe de 2009-2010, le vérificateur ne soulevait aucune irrégularité. Et cette vérification a été réalisée conformément aux normes reconnues au Canada », assure Esther Chouinard, porte-parole du ministère.

Elle souligne aussi que l’argent du ministère n’est pas versé directement à la MAC, mais à une corporation appelée Institut d’enseignement Dar Al-Iman et créée après que des fonctionnaires se furent inquiétés du fait que l’école ait été donnée à 100 % à la « Muslim Association of Canada, dont le siège social est situé à Toronto ».

Mais la vérification des états financiers n’est pas suffisante, affirme l’ancien cadre du SCRS David B. Harris.

« Ici, le contexte, incluant l’orientation des Frères Musulmans, soulève des questions quant à la réception et la redirection de fonds gouvernementaux. Les gouvernements du Québec et du Canada devraient s’appliquer plus rigoureusement à l’examen de l’orientation de certaines institutions islamistes, surtout lorsqu’il est question de flux financiers », dit-il.

« Allégations »

Le président de la MAC, Sharaf H. A. Sharafeldin, rétorque que les organismes en question n’ont été trouvés coupables de rien au Canada. « Nous sommes au courant des allégations que vous mentionnez (…) mais cela demeure des allégations, à moins de preuve du contraire par une autorité compétente. » Les groupes qu’il finance sont tous enregistrés comme organismes de bienfaisance légaux et nient les allégations à leur endroit, observe-t-il.

« Dans l’histoire du Québec et du Canada, il y a eu maintes allégations contre des personnages politiques d’envergure; ils ont été étiquetés communistes, radicaux, subversifs, etc. Plus tard, ces mêmes personnes sont devenues les leaders de partis, de groupes d’opposition et les fondateurs du régime de santé public », fait-il remarquer.

À lire aussi:
L’école islamiste Dar Al-Iman a les mêmes droits que les autres
«Les gouvernements ne font pas leurs devoirs», selon deux anciens du SCRS

Commentaires (24)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
Innocence
0
@ loulou ou Louise du CKG? La religion n'a rien à vois avec la race, donc ce n'est pas raciste d'être en désaccord avec une autre religion.
Ton chum est musulman? Question de temps et tu seras soumise et tu porteras le voile. La prochaine fois que nous nous rencontrerons, je ne te reconnaitrai pas car tu seras voilée. Alors, tu te diras si seulement c'était une question de race.
runner7500 , janvier 26, 2011
La vraie discrimination
0
La peur pathologique des citoyens de paraître islamophobes, combinée à l'opportunisme politique gouvernemental, semble parfois éteindre tout sens du jugement!
Comment expliquer autrement que l'on n'enquête pas plus que ça dès qu'il s'agit de musulmans alors qu'on accepte pour nous-mêmes d'être considérés comme des terroristes potentiels lorsqu'on amène une lime à ongle dans un aéroport?
La vraie discrimination, c'est de supposer qu'un individu ou un organisme est honnête en fonction de sa religion ou de son origine ethnique, au point de ne pas faire les vérifications qui s'imposerait avec un individu ou un organisme moins exotique.
C'est aussi laisser son jugement être altéré par un sentiment de culpabilité d'être de culture occidentale, comme si ça faisait de nous de mauvaises personnes.
Minona , janvier 24, 2011
arretons de capoter
0
Je trouve les conclusions de cet articles tout simplement racistes, simplistes et nuisibles
loulou , janvier 22, 2011
Ca ne changera rien
0
En effet.
Ca ne changera rien.
L'incompétent de Charest et son équipe de marionnettes sans cervelle ne changeront rien. Ce serait dans l'intérêt du QUÉBEC de changer ces fonctionnements. Mais ce n'est pas dans l'intérêt de CHAREST.
Rappelez-vous bien de notre situation aujourd'hui. On s'en reparlera dans 20 ans, lorsque les électeurs Canadiens de souche ne seront plus majoritaire...
DekeC Kecachange , janvier 21, 2011
Le Québec..
0
Donc ici au Québec, les musulmans ont le droit d'envoyer leurs enfants à une école qui supporte les terroristes, mais moi, un québécois de souche, je ne peux pas envoyer mes enfants à une école anglaise?...

C'est bien le québec.. Hypocrite du début jusqu'à la fin.
Mario , janvier 21, 2011
Nous sommes a la veille d'une 3 eme guerre mondial . Réveillonnous !
0
Je pense que les sujet Islamique devienne de plus en plus important et les québécois et canadien se réveille, et ces le sujet le plus chaud aujourd’hui.
Tous les musulmans ne sont pas terroriste bien sur, mais au lieu de vérifier dans les aéroports de vielle personne innocente il faut concentrer les efforts des agent de sécurité au jeune de 20 à 40 ans de religion islamiste ou qui sont né dans un pays musulman cibler qui sont les personne a haut risque (faire du Profilage )
Il ne faut pas attendre que le Québec ou le Canada devienne comme la Belgique, la France, l'Espagne ..... Pays déjà contrôlé par des musulmans qui seront la majorité démocratiquement dans une ou deux générations.
Ne vous faites pas d'illusion dans plusieurs pays d'Europe les Islamistes contrôle déjà les réseaux de drogue, prostitution, corruption etc...
Madame Monique Richard avait raison: cette école mérite d'être scruter à la loupe car les allégations sont très sérieuses.
Les organismes qui utilisent les fonds publics, pour le financement d'organisations terroristes. Devrait avoir leurs écoles fermées, le fond de l'organisation gelé jusqu'au remboursement de tous argents reçu dans le passé. De plus tous ses administrateurs devraient être mis sur une liste du gouvernement pour ne plus recevoir A VIE de subvention ainsi que tout organisme dont ils font parti. D’autres parts leur contact à l’étranger et au Canada devrait être surveillé.

Sam , janvier 20, 2011
... , Ce commentaire a été désigné comme non-intéressant par les internautes. [Afficher]
@Hamid
0
C'est ça, laissez faire sans rien dire, après tout, c'est seulement notre argent dont ces gens profitent, non ?
En bout de ligne, qui se fout que cet argent serve à faire sauter les gens ?
Gas , janvier 20, 2011
un bon québecois , Ce commentaire a été désigné comme non-intéressant par les internautes. [Afficher]
Un seul Réseau à financer
0
Si le Québec veut éviter toute forme de dérapage, il doit financer un seul Réseau d'enseignement, le Réseau public sur lequel il exercera un bon contrôle. Pour le reste, laissons libre les gens qui désirent financer leur propre Réseau.
André Mainguy , janvier 20, 2011
@ julien
0
Pas fort votre argument.
Il y a quelqu'un qui a dit, ou écrit, que "tous" étaient dans le même bateau ?
Faudrait relire l'article une 2e fois si vous n'avez pas compris le sujet smilies/smiley.gif
Pour ce qui est des subventions, l'état est trop portée a dilapider sous crainte de se faire traiter de "raciste".
Effectivement, lorsqu'un journaliste est capable d"étayer une preuve comme ce fut le cas aujourd'hui, les preuves sont là !!!
Gas , janvier 20, 2011
Juste un petit commentaire , Ce commentaire a été désigné comme non-intéressant par les internautes. [Afficher]
auteur integrisste , Ce commentaire a été désigné comme non-intéressant par les internautes. [Afficher]
Encore de l'argent garochée par les fenêtres....
0
Et en plus qui pourrais potentielement servir a des groupes terroristes...

Non mais quel magnifique gouvernement nous avons !!
Serge , janvier 20, 2011
L'action impose toujours une réaction
0
La stratégie des islamistes radicaux consiste à forcer les États démocratiques à se radicaliser pour contrer la montée de cet intégrisme solidement appuyée par les potentats d'Arabie (AMIS DE WASHINGTON)qui, en finançant par le gaz et le pétrole la mouvance intégriste, sauvent leurs propres régimes pourris à l'os.

Une fois les règles démocratiques bafouées par les États laïques démocratiques, leur majorité religieuse chrétienne devenue alors "oppressive", l'Islamisme fondamental sera alors présenté comme la seule forme de loi et de gouvernement légitime, la loi d'Allah... mais telle qu'interprétée par un clergé fanatique.

C'est la menace qui guette actuellement la Tunisie en marche sur une corde raide... cette grande prostituée de l'Islam honnie par les intégristes depuis des décennies.

Comme exemple, dans la perspective actuelle, l'Angleterre n'aurait pas d'autre choix que de faire appel à sa monarchie pour justifier son ultime recours au "Droit Divin" institué par Henri VIII, alors que la France républicaine et laïque devrait se résigner à adopter des lois d'exception, à la grande satisfaction des "Chemises Brunes" léguées en héritage à Marine Le Pen. Vous riez? Sachez que dans les années '90, elles défilaient le dimanche au pas d'oie dans l'allée d'un certain Château, à Mordelles, près de Rennes, jusqu'au décès de son occupant, un aristocrate, bras droit de papa Jean-Marie Le Pen.

La destruction des gouvernements démocrates (le pouvoir par le peuple) sera l'inévitable victoire de l'Islam sur l'Occident.

Grâce à la menace Intégriste ce sont les têtes couronnées, les dictateurs et les religions d'État qui devraient reprendre du galon. Quel progrès!!!!

j.a.
j.a. , janvier 20, 2011
islamophobie , Ce commentaire a été désigné comme non-intéressant par les internautes. [Afficher]
Une subvention de trop
0
Est-ce que notre gouvernement du Québec, par l'octroi de subventions à cette école légitimise implicitement l'influence idéologique des Frères musulmans, une organisation islamiste aux multiples ramifications ?

Cette école fait partie de cette ramification idéologique. Il ne faut pas être naïf.

C'est assez préoccupant.

Pierre Brassard

Pierre Brassard , janvier 20, 2011
Merci pour les liens externes !
0
Oui, merci pour les liens vers les sources disponibles sur le Net. Cela ajoute une grande profondeur à cette enquête, lui conférant du même coup un surcroît de crédibilité.

Il ne manque plus grand chose pour que ce soit un travail de journalisme numérique parfait. La publication des sources audio ou vidéo, intégrales ou expurgées, des entrevues originales que vous avez réalisées ferait notamment de cet article une source de référence essentielle dans le dossier.
Christian Aubry , janvier 20, 2011
...
0
Oui, les vérifications ont été faites comme le stipule les normes canadiennes. Je n'ai aucun problème avec ça.

Le problème est que ce n'est pas une situation normale. Nous ne parlons pas d'une école qui utilise les fonds publics pour une simple pacotille qui n'est pas prévue par ces fonds, mais bien de financement à des organisations terroristes.

Même si les allégations s'avèrent fausses, il est de notre devoir d'aller au fond des choses. Après tout, on l'a fait pour beaucoup moins que ça.
G. Favreau , janvier 20, 2011
Roland Berger
0
Je me souviens très bien de la Sainte enfance, mais ne me dites pas que le but est le même, la religion catholique n'a pas fait de terrorisme, ne revenz pas avec les croisades svp. À force de plier nous allons nous retrouver comme en Europe, Monsieur Berger c'est cela que vous recherchez pour vos enfants et petits enfants. Regardez l'Europe, la religion musulmane va être la plus importante d'ici quelques années. Regardez les problèmes auquels l'Europe fait face. C'est bien d'être tolérant mais il ne faut pas devenir fou ou idiot pour cela
Robert Robillard , janvier 20, 2011
@Roland Berger
0
Poser la question c'est y répondre.

C'est justement une des raison qui a fait que nos écoles sont présentement ou devrais-je dire "supposément" laïque.

Ce que je ne comprend pas c'est pourquoi on a pu stopper les catholiques et qu'on ne fait rien pour les autres religions...
PierreL , janvier 20, 2011
futurs jeunes terroristes?
0
Ca n a pas de bon sens! Quand va-t-on debarquer tous ces bureaucrates de merde!! Notre argent sert a ca? Ca prend une revolution! Ils sont fous ces cons a Québec!! Notre province sombre dans lr chaos
marie brault , janvier 20, 2011
L'histoire se répète , Ce commentaire a été désigné comme non-intéressant par les internautes. [Afficher]
On se fait berner
0
La députée du Parti Québécois Madame Monique Richard avait raison: cette école mérite d'être scruter à la loupe car les allégations sont sérieuses. Très sérieuse même.

C'est un bon travail journalistique que fait M. Larouche sur ce sujet délicat mais important.

Pierre Brassard




Pierre Brassard , janvier 20, 2011

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 

Aussi sur Rue Frontenac - Nouvelles