Rue Frontenac - École musulmane: les révélations de Rue Frontenac rebondissent au parlement






École musulmane: les révélations de Rue Frontenac rebondissent au parlement PDF Imprimer Envoyer
Nouvelles générales - Éducation
Écrit par Vincent Larouche   
Vendredi, 03 décembre 2010 16:43
Mise à jour le Vendredi, 03 décembre 2010 17:53

Pour une deuxième journée de suite, les révélations de Rue Frontenac sur des subventions controversées à une école musulmane montréalaise ont rebondi à l’Assemblée nationale vendredi, alors que le Parti québécois a accusé le gouvernement de financer une école «qui travaille contre les valeurs de notre société».

 

En page frontispice de son édition papier de la semaine dernière, Rue Frontenac révélait que Québec verse 550 000$ par année en financement public à l’école musulmane privée Dar Al Iman, un établissement qui se réclame de la philosophie des Frères Musulmans, un groupe militant qui prône l’islamisation de la société ainsi que des gouvernements, et qui a donné naissance au Hamas en Palestine.

«Comment se fait-il que la ministre accepte de financer une école associée à une philosophie qui prône des valeurs antisémites, anti-femmes, anti-gais, contraires aux valeurs de la société québécoise», s’est insurgée, comme elle l’avait fait jeudi, la députée péquiste de Marguerite-d’Youville, Monique Richard.

La ministre de l'Éducation, Line Beauchamp. Photo d'archives Yvan Tremblay

La ministre Line Beauchamp s’est défendue en précisant que le groupe qui chapeaute l’école, la Muslim Association of Canada, ne représente pas «un danger pour le territoire québécois».

«La Muslim Association of Canada n’apparaît pas sur les listes diffusées par le gouvernement canadien, notamment Sécurité publique Canada», a-t-elle insisté.

La ministre a ajouté que l’école respecte en tous points le régime pédagogique québécois, ce qui n’a pas satisfait la députée Richard, elle-même ancienne présidente d’un syndicat d’enseignants.

«Nous ne sommes pas dans une situation où nous débattons du régime pédagogique. Nous débattons de valeurs. Et je rappelle à la ministre le courage de sa collègue la députée de La Pinière, qui n’a pas hésité à combattre l’idéologie des Frères Musulmans. Est-ce que la ministre va agir dans ce dossier et mettre fin à ce financement? Nous avons ici des valeurs que nous voulons protéger», a-t-elle insisté.

La ministre a souligné que l’école respecte en tous points le régime pédagogique québécois. Photo Alain Décarie

La ministre s’est défendue en soulignant que le fait que l’école dispense à ses élèves le nouveau cours «Éthique et culture religieuse» démontre bien à quel point elle respecte le régime pédagogique et ne représente pas un problème.

Rappelons que la députée de La Pinière, Fatima Houda-Pépin avait pris position publiquement contre l’intégrisme religieux il y a quelques années. Contactée par Rue Frontenac dans le cadre de ce nouveau dossier, elle a préféré ne pas accorder d’entrevue, invoquant son devoir de réserve depuis qu’elle est devenue vice-présidente de l’Assemblée nationale.

Commentaires (5)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
...
0
@nadia
le respect des valeurs canadiennes.

Il est là le problème, on est Québécois!
Vaudrait mieux apprendre les valeurs de la province d'accueil.
Les valeurs canadiennes sont à l'opposé, car nous sommes contre la violence (guerre afghanistan) et nous sommes francophones.
Patriote Cormier , janvier 04, 2011
Ecole Musulmane Canadienne Dar al Imane
0
Maman de 3 enfants ayant ete scolarises a l'ecole Dar el Imane, je viens temoigner de la qualite
irreprochable de l'enseignement. C'est dans cet etablissement que mes enfants ont pu s'epanouir et decouvrir le respect des valeurs canadiennes. J'invite tous les sceptiques a aller visiter cette ecole et rencontrer le corps enseignant ainsi que les responsables. Grace a l'education acquise au sein de cette ecole, mes filles sont devenues des "modeles" de citoyennes bien responsables !

Cordialement.
Nadia , décembre 10, 2010
Tourner la langue 7 fois avant de parler
0
Je voudrai juste connaitre la raison de ces acusations.Pourtant,l’école respecte le régime pédagogique québécois et n'a causer aucun probleme.C'est vrai que l'une des loi est "POUVOIR COMMUNIQUER ET EXPRIMER SES OPINIONS",mais la c'est beaucoup trop.

Les enfants la-bas ne savent meme pas c'est quoi le hamas et meme si, ils ont juste pitier des enfants,meme age,mais pas sous meme conditions. Affirmons que cette guerre dure un peu trop longtemps,bon c'est un autre sujet.

On plus,remarquer que le texte est à caractère diffamatoire, raciste et discriminatoire.

Je voudrai commenter aussi sur un autre point.
Cette communoter n'est guere antisémites, anti-femmes ou anti-gais,car si c'etait le cas, les immigrants ne viendront pas vivre sur une province qui accepte les sémites, les femmes et les gais.Meme que por avoir des enfants il faut un homme et une FEMME et cette ecole a carrement juste des enseignantes et accepte les filles.et a ma connaissance, en islam , les filles en beaucoup de valeur.

une ancienne eleve de dar-al-iman , décembre 08, 2010
Dar-Al-Iman au-dessus de vos accusations
0
QUAND ON LIT UN ARTICLE SOIT DISANT CHAUD OU CHOQUANT ÉCRIT DANS UN JOURNAL SANS NOM CONNU, ON PEUT NE PAS ÊTRE TROP SURPRIS PUISQUE C'EST SON UNIQUE GAGNE PAIN, MAIS QUAND UNE DÉPUTÉE RÉPÉTE DES OUI DIRE JOURNALISTIQUES TRÉS BASSES ET LANCE DES ACCUSATIONS NON FONDÉES SANS MÊME SAVOIR LE SENS DES MOTS QU'ELLE PRONONCE, ON PEUT VRAIMENT CRAINDRE L'AVENIR DU QUÉBEC QUI RISQUE NE PAS ÊTRE ENRE DES BONNES MAINS.POUR ELLE, DAR AL IMAN EST UNE ÉCOLE ANTISÉMITE, ANTIFEMME, ANTIGAIS ET TRAVAILLE CONTRE LES VALEURS DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE ET LA SOCIÉTÉ DÉMOCRATIQUE OCCIDENTALE. DES AFFIRMATIONS SANS AUCUN FONDEMENT, SANS AUCUNE PREUVE LÉGALE QUI NE DOIVENT PAS ÊTRE PRONONCÉES PAR UNE DÉPUTÉE RESPONSANBLE QUI, UNIQUEMENT ANTIMUSULMAN NE LA DÉRANGE PAS.
enseigante à l'école Dar Al Iman , décembre 08, 2010
Ne parlez pas si vous ne savez pas la realité
0
Nous avons fait tout notre primaire dans l'école Dar-al-iman.Nous sommes asser grands pour savoir que notre n'est pas une école de terroristes ou encore "un groupe militant qui prône l’islamisation de la société ainsi que des gouvernements, et qui a donné naissance au Hamas en Palestine."Et notre école respecte le programme établi par le québec.
les ex-Dar-el-imaniens , décembre 07, 2010

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 

Aussi sur Rue Frontenac - Nouvelles